AG du réseau le mardi 17 octobre, 19h30 Auray

Allez, avouez, ça faisait un moment que vous n’aviez pas pris de nouvelles de notre réseau, mais que secrètement vous attendiez notre prochain rendez-vous…

Et bien voilà la date tant attendue de l’Assemblée Générale Ordinaire de l’association loi 1901 « Com en Morbihan, Réseau des professionnels de la communication du Morbihan » :

Pour participer à cette rencontre où se décidera l’Avenir du Réseau (si si, n’ayons pas peur des mots), dites-nous que vous existez, que vous vous intéressez aux autres et que finalement, çà vous dirait bien de prendre une soirée par mois pour rencontrer d’autres gens comme vous… parce que vous êtes communicants et qu’un autre communicant peut comprendre que tout le monde ne nous comprend pas (on se comprend).

RDV le mardi 17 octobre à 19h30, devant le SDIS à Auray

 

Vous avez des amis communicants dans le coin ? invitez-les par FB, Twitter, mail, téléphone, fax, pigeon voyageur, bouche à oreille, Bref notre Assemblée Générale est ouverte à tous, il sera temps ensuite de décider si vous voulez adhérer.

Lors de cette soirée, tout sera possible, tout sera imaginable, le pire comme le meilleur, mais seuls ceux qui y seront pourront dire qu’ils y étaient !

Le Morbihan est notre territoire, la Communication est notre métier, le Réseau est notre passion !

7 février : le Design de Pleine Conscience

Conférence – Atelier  Le Design de Pleine Conscience

animée par Jacky Le Faucheur

«Notre monde extérieur évolue vers toujours plus d’expansion et nos quêtes intérieures évoluent maintenant vers la notion d’ÊTRE, après avoir été longtemps motivées par l’AVOIR. Dans un contexte de saturation de l’information marchande, accentué par l’explosion du média internet, il apparaît stratégique de toucher son public de manière immédiate, tout en conciliant la convergence des VALEURS entre les marques et les citoyens

La nouvelle signature de Jacky Le Faucheur résonne de sens. Consultant en marketing et design, il accompagne depuis plus de 15 ans les enseignes et les marques dans leur développement de valeurs. Installé à Auray, il propose une nouvelle vision tournée vers la pleine conscience. Il collabore avec L’Atelier du Vin, Turrini et David Lange, Papa Pique et Maman Coud, Appolia, Geodesis, Auchan, La Brûlerie d’Alré, le Palais des Thés…

Rendez-vous le Mardi 7 Février 2017 au SDIS à Auray, à partir de 18 h 30 

Soirée réservée aux membres. Inscriptions sur Doodle.

 

Atelier Communication politique le mardi 17 janvier

A quelques mois de la présidentielle 2017, Com’en Morbihan vous propose une seconde soirée sur le thème de la Communication Politique animée par Pascal Gandon*.

Cette fois encore, après un premier tour en juin 2016, Pascal Gandon nous apportera son éclairage de spécialiste sur la présidentielle qui se prépare. Quelles sont les tractations à droite comme à gauche ? Qui se détache du lot ? Quelles projections peut-on faire à cinq mois de l’élection la plus importante de France ?

Nous nous intéresserons aux codes visuels et aux éléments de langage des politiques en pleine campagne. Une plongée dans les coulisses avec le décryptage des hommes et femmes qui font la politique d’aujourd’hui.

*Expert en communication politique, Pascal Gandon, consultant et professeur en sciences politiques à l’UCO à Arradon, est aussi ancien conseiller en communication de Jo Kerguéris .

Pour participer à cette soirée : inscrivez-vous.

invitpgandonjanvier17

Enregistrer

Code d’Athènes

Le Code d’Athènes est le Code d’Ethique International des Relations Publiques :

  • Considérant que tous les pays membres de l’Organisation des Nations Unies ont accepté de respecter «sa Charte proclamant sa foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine…» et que, de ce fait, comme par la nature même de leur profession, les praticiens des Relations Publiques de ces pays doivent s’engager à connaître et à respecter les principes contenus dans cette Charte;
    – Considérant que l’homme, à côté de ses «Droits», a des besoins qui ne sont pas seulement d’ordre physique ou matériel mais aussi d’ordre intellectuel, moral et social et que l’homme peut réellement jouir de ses droits dans la mesure où ces besoins – dans ce qu’ils ont d’essentiel – sont satisfaits;
    – Considérant que les praticiens des Relations Publiques peuvent, dans l’exercice de leur profession, suivant la façon dont ils l’exercent, contribuer largement à satisfaire ces besoins intellectuels, moraux et sociaux des hommes;
    Considérant enfin que l’utilisation des techniques qui permettent d’entrer simultanément en contact avec des millions d’individus, donne aux praticiens des Relations Publiques un pouvoir qu’il est nécessaire de limiter par le respect d’une stricte morale.

 

  • Pour toutes ces raisons, les Associations de Relations Publiques soussignées déclarent :

Qu’elles se donnent pour Charte morale les principes du Code d’Ethique ci-après et que toute violation de ce Code, par l’un de ses Membres, dans l’exercice de sa profession, dont les preuves pourraient être produits devant le Conseil, serait considérée comme une faute grave entraînant unes sanction adéquate.
En conséquence, tout Membre des ces Associations doit s’efforcer :

1. de contribuer à la réalisation de ces conditions morales et culturelles qui permettent à l’homme de s’épanouir et de jouir des droits imprescriptibles qui lui sont reconnus par la «Déclaration Universelle des Droits de l’Homme»;

2. de créer les structures et les canaux de communication qui, en favorisant la libre circulation des informations essentielles, permettront à chaque membre du groupe de se sentir informé, concerné, responsable
et solidaire;

3. de se comporter en toutes occasions et en toutes circonstances de façon à mériter et à obtenir la confiance de ceux avec lesquels il se trouve en contact;

4. de tenir compte que, du fait du caractère public de sa profession, son comportement, même privé, aura une répercussion sur les jugements portés sur la profession dans son ensemble.

Doit s’engager:
5. A respecter, dans l’exercice de sa profession, les principes et les règles morales de la «Déclaration Universelle des Droits de l’Homme»;

6. à respecter et à sauvegarder la dignité de la personne humaine et à reconnaître à chaque individu le droit de former, lui-même, son propre jugement;

7. à créer les conditions morales, psychologiques, intellectuelles du vrai dialogue, à reconnaître le droit aux parties en présence d’exposer leur cas et d’exprimer leur point de vue;

8. à agir, en toutes circonstances, de façon à tenir
compte des intérêts respectifs des parties en pré-
sence: ceux de l’organisation qui utilise ses services,
comme ceux des publics concernés;

9. à respecter ses promesses, ses engagements, qui doivent toujours être formulés dans des termes qui ne prêtent à aucune confusion et à agir honnêtement et loyalement en toutes occasions afin de maintenir la confiance de ses clients ou employeurs, présents ou passés, et de l’ensemble des publics concernés par ses actions.

Doit s’interdire:
10. de subordonner la vérité à d’autres impératifs;

11. de diffuser des informations qui ne reposeraient pas sur des faits contrôlés et contrôlables;

12. de prêter son concours à toute entreprise ou à toute action qui porterait atteinte à la morale, à l’honnêteté ou à la dignité et à l’intégrité de la personne humaine;

13. d’utiliser toute méthode, tout moyen, toute technique de manipulation en vue de créer des motivations inconscientes qui, en privant l’individu de son libre arbitre, ne l’obligeraient plus à répondre de ses actes.